C’est à Lille début juillet à l’occasion de l’assemblée générale de France-IT, qu’André Jeannerot, président de MédinSoft, a été choisi pour assurer la présidence de l’association nationale regroupant plus de 13 clusters numérique régionaux. Il succède à Fabrice Galloo, directeur du Pôle Régional Numérique de Lille (Nord-Pas-de-Calais). 

Avec plus de 13 clusters numériques français, France IT impacte plus de 2500 entreprises qualifiées issues de la filière numérique. France IT a lancé les Financial IT Days à l’échelle nationale et est notamment à l’origine de deux Labels nationaux reconnus pour leur qualité : Le Label Entreprise Numérique Responsable dédié à la qualité de la relation client et à la responsabilité sociétale des entreprises numériques et le Label Cloud, premier Label national par lequel France IT récompense les entreprises délivrant des services cloud avec un haut niveau de qualité et de sécurité.
Les ambitions du réseau des clusters sont claires : réunir les clusters numériques français afin d’accroître, à la fois, la performance des clusters et celle des entreprises adhérentes qui les composent, devenir l’interlocuteur privilégié des institutions et organisations nationales et internationales sur les questions liées au développement économique et territorial de la filière numérique et enfin accompagner les territoires à l’émergence de clusters numériques.
« Nos régions ont des talents et je souhaite poursuivre le travail accompli par mes prédécesseurs en mettant en valeur ce qui se fait de mieux sur chacun de nos territoires ! » déclare André Jeannerot. Et le nouveau président de poursuivre : « Le développement du numérique est stratégique pour l’économie de chacune de nos régions et le phénomène French Tech montre toute la capacité d’innovations de nos entreprises. Nous avons le devoir d’accélérer ce mouvement pour ceux qui sont en marche et d’accompagner ceux qui veulent y participer pour couvrir l’ensemble des territoires ! »
Pour cela, André Jeannerot compte mettre en avant les méthodes qui font le succès de certaines d’entre-elles à commencer par la réussite de l’écosystème Aix-Marseille French Tech qu’il connaît bien. Depuis 10 ans, il préside aux destinées de MedinSoft, le cluster numérique de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui assure depuis 2014 la gouvernance opérationnelle d’Aix-Marseille French Tech.
Source : France IT

A PROPOS DE France IT

France IT aujourd’hui, c’est :
– 11 grandes régions,
– Plus de 100  acteurs de la recherche et de la formation partenaires des clusters membres,
– 13 clusters fédérés,
– 2 rapprochements par fusion French South Digital et Cinestic,
– 2500 entreprises impactées,
http://france-it.fr/images/stories/image/Carte%20France%20IT.JPG

FOCUS : Aix-Marseille French Tech : Pourquoi ça marche ?

A la première place du classement de la notoriété des métropoles labellisées « French Tech » sur Facebook depuis plus d’un an, à la 2ème place sur Linkedin, et à la 4ème place sur Twitter comment cette métropole que l’on dit si difficile à construire s’est-elle développée aussi rapidement ?
« Dès le début, nous savions que c’était un projet de développement économique et nous avons mis en place une organisation agile qui repose avant tout sur des objectifs professionnels, explique Stéphane Soto, son directeur général.  Les collectivités qui soutiennent le projet sont représentées au sein du comité des financeurs qui valide la feuille de route. Les grands groupes, les entreprises en développement, les universités et grandes écoles, les laboratoires de recherche et quelques startups constituent le comité territorial du numérique qui associe les professionnels au développement du projet afin de les ancrer sur le territoire. Les agents des collectivités présents au sein du comité d’exécution déclinent la feuille de route en actions concrètes à réaliser par MedinSoft, le coordinateur du projet. »
MedinSoft s’est organisé pour atteindre ces objectifs en constituant une équipe de 6 personnes autour de Stéphane Soto qui anime et représente #AMFT auprès de l’ensemble des institutions et groupements professionnels de la région.
Dès la première année, les 12 projets de développement économique identifiés sur la feuille de route #AMFT ont été réalisés. L’année suivante, 4 thématiques réseaux ont été validées par le comité French Tech pour accompagner la transformation numérique sur les secteurs de : Heathtech e-santé, IOT manufacturing, Sport et bien être et CleanTech Mobility.
Pour la troisième année, #AMFT organise à nouveau sa soirée Grand Opening, le 14 septembre prochain qui réunira plus de 1.500 personnes sur l’esplanade du J1 en plein cœur de Marseille, pour marquer le lancement de la 4ème édition des French Tech Weeks. Pendant 5 semaines, plus de 40 événements vont se succéder pour montrer au monde comment l’économie numérique transforme la smart city, le tourisme, la production de transmedia, la vie des citoyens, la vie des entrepreneurs, l’emploi, le financement, la formation. Tous les secteurs d’activités sont concernés, tous les réseaux économiques sont associés et participent au rayonnement du territoire #AMFT. C’est un vrai projet économique, porté par des professionnels pour générer du business et de l’emploi sur le territoire d’Aix-Marseille.
« Le temps est venu d’attirer des investisseurs et des grands entrepreneurs pour accélérer le développement de nos entreprises à l’international. C’est la prochaine étape ! » conclut Stéphane Soto.