Jean-Luc Marx, Préfet de la région Grand Est, et Jean-Luc Bohl, 1er Vice-Président de la Région Grand Est, ont coprésidé, ce jeudi 7 septembre, la 13ème et dernière Conférence Régionale de Mobilisation Economique et de Promotion de l’Innovation (CRMEPI), à la Maison de la Région à Metz.
Cette dernière réunion de la CRMEPI a permis de valider trois projets phares engagés pour l’année 2017, de clore le Pacte Lorraine 2014/2017 et d’en dresser le bilan après 3 ans et demi d’existence.
  • Bilan du Pacte Lorraine

Au total, 906 projets ont bénéficié de près de 346 millions d’euros de financement de la part de l’Etat et de la Région, générant 1,59 milliard d’euros d’investissements au bénéfice du territoire lorrain. Ces projets entraînent la création de 3 708 emplois tout en en maintenant également 6379.
Le Pacte Lorraine 2014/2017 est un contrat particulier entre l’Etat et la Région, signé en septembre 2013, qui a pour vocation de soutenir et renforcer le développement industriel de la Lorraine et faire de ce territoire la Vallée Européenne des Matériaux et de l’énergie.
  • Trois dossiers phares engagés pour 2017

Parmi les nombreuses entreprises accompagnées à travers le Pacte Lorraine, trois dossiers phares ont été soutenus cette année : PSA Tremery (57), l’Agora de Metz (57) et le CFAI de Laxou (54).

PSA Tremery (57)
La Région Grand Est a attribué une aide de 9 M€ à l’entreprise PSA pour un programme de développement et d’industrialisation de deux nouveaux moteurs dernière génération sur le pôle industriel de Trémery. Ce programme vise à transformer le processus industriel du site de Trémery et à l’engager dans une démarche d’usine 4.0, pour en faire un pôle d’excellence sur les trois familles de moteurs que sont l’essence, le diesel et l’électrique, à l’horizon 2020. Ce projet s’intègre pleinement dans les objectifs du plan régional Industrie du Futur porté par la Région.
Les innovations portent sur les moteurs EB2DT et DV5R qui équiperont respectivement les véhicules PSA de type citadines et monospaces, berlines compactes et berlines familiales.
Le programme de RetD et d’industrialisation des deux moteurs s’étend sur une période allant de 2015 à 2018.
PSA est le premier employeur du Grand Est, avec 14 500 salariés répartis sur quatre sites :
Mulhouse (68), Metz (57), Trémery (57) et Charleville-Mézières (08). Les quatre sites du groupe ont des activités complémentaires, Mulhouse étant un site d’assemblage terminal, Metz est dédié à la fabrication des boîtes à vitesses, Trémery à celle des moteurs et Charleville-Mézières à la fabrication de pièces.

L’Agora de Metz (57)
Equipement structurant situé au nord de Metz, l’Agora se composera d’une salle de spectacle de 120 places assises, d’un café associatif, d’une médiathèque ainsi que de différents espaces dédiés au numérique, à la petite enfance et à l’action sociale. Bâtiment à l’architecture exceptionnelle et certifié NF HQE, l’Agora s’étendra sur près de 2 500 m2.
L’ambition de ce lieu est de créer des synergies entre les différents espaces et ainsi de susciter les rencontres en brassant les publics, autour d’expériences inédites.
Cet équipement à vocation régionale sera apte à conquérir des publics nouveaux, grâce notamment à deux points forts : la mise en place d’un projet numérique et la volonté d’être un lieu de création et de pratiques culturelles destiné en particulier au jeune public. L’Agora accueillera ses premiers visiteurs en 2018.
Pour la réalisation de l’Agora, l’Etat et la Région ont attribué à parité une subvention de 1,3 M€.

Le CFAI de Maxéville (54)
La Région a financé à hauteur de 3,2 M€ la restructuration du campus des industries technologiques au CFAI (Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie) de Maxéville. L’État a accordé une subvention de 2,8 M€ pour ce projet prolongeant ainsi le financement accordé dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir pour la création de 160 logements.
Cette subvention permettra d’accueillir de nouveaux apprentis, de développer de nouvelles formations et de nouveaux projets pédagogiques. Concrètement, il s’agit notamment d’agrandir plusieurs ateliers, de construire un amphithéâtre ainsi qu’une zone consacrée aux pratiques sportives et de créer des places de parking supplémentaires.
Le campus des industries technologiques a pour objectif de répondre aux besoins en recrutement dans l’industrie en élargissant les compétences et en renforçant l’attractivité de métiers de l’industrie. Intégrant lieux de formation, de restauration et d’hébergement, le campus propose une pédagogie innovante et assure une forte mixité des publics : apprentissage, contrats de professionnalisation, formation continue et demandeurs d’emplois.
Le site de Maxéville accueille 350 apprentis. Le recrutement sur ce site est en constante augmentation. 750 salariés et 200 demandeurs d’emploi y sont formés chaque année.
Source : Région Grand Est