Samedi 23 septembre dernier  à Sarrebourg, Jean-Paul Omeyer, Conseiller régional du Grand Est, Président de la Commission Sport, a présenté le dispositif régional de sécurisation du parcours des sportifs de haut niveau par la formation en alternance, mis en place par la Région pour accompagner les sportifs dans leur projet professionnel. Cette présentation a été suivie d’un temps d’échanges avec les acteurs du secteur sportif de Sarrebourg, puis du derby de handball masculin de National 1 entre Sarrebourg Moselle Sud et Epinal.

Jean-Paul Omeyer poursuit ses réunions d’informations avec les associations, les structures sportives (clubs de haut niveau, ligues et comités régionaux) et les acteurs sportifs dans les territoires du Grand Est afin d’expliquer la nouvelle politique sportive de la Région.
A ce titre et en complément de l’aide personnalisée attribuée chaque année aux sportifs de haut niveau, la Région souhaite développer l’accompagnement des athlètes dans la sécurisation de leur parcours professionnel. En lien avec sa compétence « formation initiale », l’Institution régionale propose ainsi aux sportifs de faciliter leurs démarches dans la mise en place d’un cursus de formation par la voie de l’alternance adapté à leurs contraintes sportives.
Les sportifs pourront ainsi bénéficier de formations diplômantes dédiées aux métiers de l’animation et du sport, dans des Centres de Formations d’Apprentis régionaux via des organismes de formations reconnus comme les CREPS, l’IFCAAD, les ligues de l’enseignement, etc. A titre d’exemples, on peut citer : les formations d’animateur sportif polyvalent, de moniteur d’équitation ou encore de maître-nageur sauveteur.
Mais ce dispositif en faveur des sportifs de haut niveau, mis en place en étroite collaboration avec l’Association des Métiers du Sport et de l’Animation (APMSA) du Grand Est, va plus loin, en s’adaptant au projet personnel de chaque sportif et en ouvrant ainsi les offres de formation adaptée à tout domaine d’activité. L’APMSA fait ainsi le lien entre le sportif, son club, l’établissement de formation et une entreprise formatrice prête à accueillir l’athlète malgré ses contraintes compétitives, consciente de la valeur ajoutée de l’expérience de vie d’un sportif au sein de ses effectifs, en termes de cohésion de groupe, d’esprit d’équipe, de dynamique, de remise en question, d’affrontement de nouveaux défis, etc.
Ce dispositif illustre l’engagement de la Région en faveur du sport. Le Grand Est compte en effet un tissu associatif très dense, regroupant plus de 14 000 clubs et près de 1,3 million de licenciés, se situant ainsi parmi les régions les plus sportives de France.
La politique sportive de la Région se veut ambitieuse et évolutive, dans le cadre d’un dialogue permanent avec les autres collectivités, les services de l’Etat, les ligues et les comités sportifs régionaux. En 2017, la Région consacre aux sports un budget de 19 M€ avec deux mots d’ordre : excellence et proximité. Elle consolide ainsi son soutien aux athlètes, aux ligues et aux clubs de haut niveau de tout le territoire du Grand Est, véritables ambassadeurs de l’identité et de l’attractivité régionales à l’échelle nationale et internationale.
Que ce soit en accompagnant les clubs et les sportifs au quotidien mais aussi dans l’organisation de grandes compétitions internationales, la Région Grand Est s’engage en faveur du sport de haut niveau, vecteur de dynamisme et d’attractivité régionale.

Retrouvez tous les détails de la politique sportive mise en place par la Région Grand Est sur son site officiel : http://www.grandest.fr/region-grand-devoile-nouvelle-politique-sportive-2/


Les chiffres clés du secteur du sport dans le Grand Est :

  • Le tissu sportif régional compte plus de 14 000 clubs
  • Près de 1,3 million de licenciés,
  • Près de 300 événements sportifs subventionnés,
  • Plus de 350 clubs professionnels et/ou de hauts niveaux accompagnés pour la saison 2016/2017,
  • 701 sportifs de haut niveau et espoirs régionaux soutenus en 2017,
  • 80 ligues et comités sportifs régionaux amenés à fusionner à l’échelle du Grand Est,
  • 3 centres de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS).