Résultat de recherche d'images pour "assises régionales des energies renouvelables"L’État (Direction Régionale de l’Environnement et de l’Aménagement Logement, DREAL) et la Région Grand Est ont organisé la première édition des Assises Régionales des Energies Renouvelables, mardi 11 décembre 2018, à la Maison Régionale des Sports à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle). Cet événement a eu lieu en présence de François Schricke, Secrétaire général adjoint pour les Affaires Régionales et Européennes, représentant  Jean-Luc Marx, Préfet de la région Grand Est, et d’Henry Lemoine, Conseiller régional du Grand Est, Maire de Pont-à-Mousson.

En 2017, la production d’énergies renouvelables de la région Grand Est s’élève à 40 000 GWh, soit 13 % de la production française. Les principales filières sont le bois-énergie (42 % de la production d’énergie renouvelable régionale), l’hydroélectricité (20 %), les biocarburants (15 %) et l’éolien (12 %). Les énergies renouvelables couvrent 20 % de la consommation énergétique du territoire du Grand Est.

Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) du Grand Est, dans son volet « air énergie », fixe comme objectif de multiplier par 3 la production d’énergie renouvelable régionale les 30 prochaines années avec l’ambition de devenir en 2050 une région à énergie positive et bas carbone. Cette ambition se traduit par une dynamique indissociable de réduction de la consommation énergétique de tous les secteurs d’activité et de développement des énergies renouvelables.

Au niveau national, la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixe l’objectif d’une accélération significative du rythme de développement des énergies renouvelables avec un doublement du parc.

Le développement des énergies renouvelables, couplé à la diminution des besoins énergétiques, représente un enjeu majeur pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’atténuation de l’ampleur du changement climatique. Il permet également d’anticiper la raréfaction des ressources fossiles tout en assurant le développement des filières et des emplois locaux.

L’atteinte de ces objectifs ne peut se faire sans l’engagement des élus. En effet, dans ce contexte de transition énergétique, les collectivités sont des acteurs de premier plan dans le développement des projets d’énergies renouvelables. La première édition des assises régionales des énergies renouvelables du Grand Est a eu pour objectif d’informer les élus, les organismes professionnels, les gestionnaires de réseaux, les chambres consulaires et les éventuels financeurs par des retours d’expériences d’élus et de stands d’informations.

 Les politiques nationales et régionales en faveur du développement des énergies renouvelables ont été présentées, ainsi que les déclinaisons territoriales existantes à travers le plan Climat-Air-Énergie territorial (PCAET), les schémas de cohérence territoriale (SCoT) et les plans locaux d’urbanisme (PLU). Des témoignages d’élus ont contribué à créer des échanges sur le développement de projets environnementaux réalisables sur les différents territoires du Grand Est.

Depuis le 1er janvier 2017, un dispositif de guichet unique pour les porteurs de projets, facilitant leurs montages, a été mis en place à l’échelle du Grand Est, à travers le programme Climaxion porté par la Région, l’Union européenne et l’État, représenté par son opérateur l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Source : Région Grand Est